Max Holder GmbH

Menu

Sentiers de randonnée hivernale parfaitement préparés à Oberstdorf

L'appareil universel maniable de Holder sécurise les sentiers dans la zone alpine.

17. novembre 2014

Oberstdorf, février 2014 – les randonnées hivernales sont à la mode. A Oberstdorf dans le Haut-Allgäu, la plus grande région touristique des Alpes, les randonnées hivernales sont aussi devenues un facteur important du programme de sports d'hiver à côté du ski de fond et du ski alpin. La station climatique offre des parcours au niveau de la station ou à moyenne altitude, ainsi que des possibilités de randonnées en haute montagne. Mais les conditions préalables sont la présence de bons sentiers sécurisés – que ce soit par temps de neige, de pluie, de dégel ou lorsque les températures sont glaciales. « Le service d'hiver dépend fortement de la situation. L'état des chantiers est quasiment différent chaque jour », souligne le contremaître local, responsable des chemins de randonnée depuis plus de 30 ans. Mais les touristes d'Oberstdorf peuvent compter sur une haute qualité : c'est ce qu'assurent une bonne équipe, de longues années d'expérience, et avant tout les appareils modernes universels de la société Holder utilisables quel que soit le climat et sur divers supports.

Des sentiers de randonnée hivernale sûrs et parfaitement préparés

Sur les sentiers de randonnée non asphaltés, une certaine hauteur de neige est laissée pour fournir un revêtement dur, le « manteau ». Celui-ci recouvre pierres et racines, de sorte que la neige tombant par-dessus peut ensuite être déblayée. Si l’étrave de déneigement ne passe plus en raison d’une grande quantité de neige, la fraise à neige est utilisée. Lorsque le sentier est déblayé, la surface de la neige doit tout de même bien accrocher. Celle-ci est recouverte de gravillons ou une « gratte » est utilisée, sorte de râteau qui attaque la couche de glace. « La neige offre alors une structure rugueuse permettant de se promener aisément », explique le directeur de la société autrichienne Kommunaltechnik Bantel qui conseille également la commune d'Oberstdorf pour le service d'hiver.

Le Holder M 480

L'an dernier, Oberstdorf a acheté un Holder M 480 (77 PS) – un véhicule universel facile à manœuvrer avec trois espaces de montage pour des applications variées. Depuis, un seul et même véhicule effectue toutes les opérations, du fraisage à l'épandage en passant par le grattage du manteau neigeux. « L'innovation était sans aucun doute la gratte à neige ou le dispositif traceur pour le traitement des surfaces. Ces derniers temps, la gratte à neige nous a permis de remporter de grands succès », déclare le directeur adjoint de l'entreprise « Tourismus Oberstdorf ».

« Précurseur » du service d'hiver

A Oberstdorf, on envisage déjà d'autres possibilités de préparation des sentiers de randonnée hivernale, car la tendance pour de nombreux randonneurs hivernaux est de vouloir marcher dans la neige naturelle. Pour ce faire, une préparation comme celle des pistes de ski serait normalement nécessaire. Mais les dameuses qui préparent la neige tombée en piste glissante, la fraisent, puis la lissent, sont beaucoup trop imposantes pour les étroits sentiers de randonnée. Les véhicules Holder permettent cette préparation des sentiers de randonnée hivernale, même les plus étroits : le M 480 dispose d'une transmission intégrale permanente, une fraise à neige peut être montée à l'avant et une traceuse-surfaceuse à l'arrière. L'appareil universel d'Oberstdorf a déjà montré avec succès son aptitude pour les régions de hautes montagnes. « L'avantage de Holder est la direction articulée lorsque nous devons monter des côtes en épingle à cheveu.

Il est toujours étonnant de voir la hauteur à laquelle le Holder monte », estime un collaborateur de la commune. Outre toutes les fonctions du véhicule pour le service d'hiver, il apprécie également d'autres aspects : « Le travailleur doit se sentir bien. Nous sommes assis 10 à 12 heures dans les véhicules. Le véhicule est un véritable poste de travail. C'est pourquoi nous parlons de sièges ergonomiques ou d'autres équipements de confort ou de sécurité pour le conducteur, comme le chauffage du pare-brise, la climatisation et la caméra de recul. » La tendance va vers plus de confort et de sécurité. De plus, le M 480 est équipé d'un joystick multifonction et d'une transmission continue – la nouvelle technique permet une manipulation d'une seule main et décharge considérablement le conducteur.

Le travailleur doit se sentir bien. Nous sommes assis 10 à 12 heures dans les véhicules. Le véhicule est un véritable poste de travail. C'est pourquoi nous parlons de sièges ergonomiques ou d'autres équipements de confort ou de sécurité pour le conducteur, comme le chauffage du pare-brise, la climatisation et la caméra de recul.

Le collaborateur de la commune

L'équilibre entre le devoir d'assurer la sécurité et la protection de la nature

Oberstdorf est une station climatique, c'est pourquoi les véhicules utilisés doivent satisfaire à certaines exigences : moteurs non polluants et consommation réduite de carburant. Parallèlement, les véhicules spéciaux doivent aussi être compacts et très performants. Le M 480 offre l'avantage d'économiser considérablement le matériau d'épandage. Ceci est d'autant plus important que l'épandage de sel peut nuire à l'environnement et les gravillons sur les routes sont considérés comme des déchets spéciaux. L'an dernier, Oberstdorf a utilisé 55 % de gravier de moins que l'année précédente. « La raison de cette évolution est liée à l'utilisation du gratte-neige ou du dispositif traceur pour le traitement de la surface, de sorte qu'une moindre quantité de matériau d'épandage est nécessaire », explique le collaborateur communal. « La consommation de sel a aussi baissé. Le sel n'est utilisé qu'en cas d'urgence lorsque les routes sont verglacées. »

Bon taux d'occupation avec une utilisation tout au long de l'année

Le taux d'utilisation de l'appareil de base est un élément central dans le calcul des frais d'exploitation, il doit se rapporter à l'année complète. A Oberstdorf, le Holder M 480 est essentiellement utilisé l'été pour l'arrosage et le fauchage, et dans l'ensemble, il est « proche de la pleine charge », comme le souligne un collaborateur de la régie communale d'Oberstdorf (anciens services d'entretien municipaux). « Autrefois, nous avions un véhicule spécial par domaine d'utilisation ; on ne pourrait plus se le permettre aujourd'hui. » Mais l'aspect extérieur des appareils revêt aussi toujours plus d'importance. Les véhicules autrefois carrés ont aujourd'hui un design arrondi moderne. Le chef adjoint de « Tourismus Oberstdorf » pointe sur une petite particularité de la région : « Les nouveaux véhicules achetés sont aux couleurs locales – non plus le orange municipal, mais le rouge d'Oberstdorf. Cela montre que l'on n'évolue plus dans le domaine des services d'entretien communal traditionnels, mais que l'on se montre un peu plus innovant. »